• ★ Le Sabar

     

     LE SABAR 

    ASSOCIATION COULEUR SABAR ©

    Le Sabar est le nom générique d’une fête de communauté Wolof ou Sérère pendant laquelle les gens se divertissent en dansant au son des tambours. Le mot peut par extension désigner la musique jouée à cette occasion ainsi que les tambours utilisés. Elle est aussi le fondement rythmique du m’balax, musique actuelle amplifié sénégalaise, qui l’enrichit d’instruments harmoniques, guitares et autres claviers.

    Le Sabar est présent à toutes les occasions festives et rituelles de la vie quotidienne : Baptême, mariage, circoncision, cérémonie officielles, meeting politique, spectacle de lutte, fêtes de rue ou fêtes privées… Cette tradition est transmise et réinventée au quotidien dans un dynamisme impressionnant, particulièrement remarquable et exemplaire dans sa capacité de conservation et d’innovation.  

    ★ Le Sabar

    Hybride, tout comme le pays d’où il vient, à la croisée de l’Afrique saharienne et subsaharienne, le son du sabar est généré à la fois à main nue et avec une baguette. Il peut donc être chaleureux comme extrêmement brillant, profond et cinglant à la fois, allant chercher dans les extrêmes des fréquences que nous percevons. 

    Le jeu des musiciens se décline aussi sur deux modes ; celui de la virtuosité des solistes tout comme celui de la cohésion du groupe. Les solistes différents se répondent avec vélocité et un vocabulaire étonnant, puis laissent place au groupe qui semble parler d’une seule voix dans un discours d’une extraordinaire cohérence.  

    Enfin, une très forte corrélation entre l’expression vocale et le jeu des tambours nous révèle et nous initie avec une clarté unique à cet aspect si fascinant de la musique africaine : le tambour est avant tout « parole ». Il dit des mots, et même sans comprendre la langue nous en comprenons le sens. La musique est ici avec évidence «  une continuation de l’expression verbale, qui parle autrement et collectivement ».

    Présentation Couleur Sabar ©